[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Jerk Off Instructions : ce phénomène encore jeune qui en fait jouir plus d’un

Pour celles et ceux qui n’ont jamais entendu le terme JOI (ou JOE), le concept est simple : on a affaire ici à une variante moderne du téléphone rose, avec image.

Une vidéo Jerking Off Instructions, c’est d’abord une vidéo filmée en POV (Point of View) qui place l’actrice, ses gestes et ses paroles au centre de l’attention. Dans une vidéo JOI, le mec ou la nana s’adresse à nous directement, nous guidant à travers notre masturbation à bon coups de strip-tease et dialogues bien choisis.
Bien sûr, comme nous spectateurs ne pouvons pas répondre et guider la vidéo là où nous le souhaitons (c’est pas un show privé !), de nombreux types de JOIs aussi divers que variés ont émergé.

On peut donc voir de la vidéo très soft où la nana se montre aguicheuse, nous chauffe, pour finalement utiliser son gode ou son Lush et nous offrir le spectacle de son propre plaisir.  C’est là tout le concept de base du Jerk Off Instructions : l’art du teasing par la voix et le corps jusqu’à un climax final (le nôtre), avec (ou non) un countdown.

Mais dans le monde des JOI, les dérives et fétiches sont nombreux. Il n’est donc pas rare de tomber sur des JOI « rabaissant », où la nana, plutôt que de flatter son égo, va moquer la petite bite du spectateur et lui rabâcher le pourquoi du comment il ne pourra jamais pécho de la bombasse avec un matos 3 pièces aussi ridicule. De tels contenus peuvent paraître étonnant, mais ils existent bien et semblent répondre à une réelle demande de la part des consommateurs.

Alors forcément, à l’image du porno traditionnel, il n’y a aucune limite à l’imagination. JOI version inceste ? Allons-y gaiement. JOI version psychologue ? Envoie la sauce.

En très peu de temps, les JOI ont dépassé le statut de « niche porno » et se sont imposés comme une catégorie à part entière, indépendante, dans laquelle les PornHub Models et autres productrices peuvent se spécialiser sans peine. En France, on a la fameuse Trish Collins qui maîtrise totalement son sujet, et propose des « scénarios » parfois cocasses mais qu’elle arrive comme par magie à rendre bandants.

Jerk Off Instructions : comme un ras-le-bol du porno traditionnel ?

En quelques années seulement, l’intérêt de l’audience porno est passé par plusieurs phases. A l’aube de l’explosion des grands sites comme PornHub ou XVideos, c’étaient bien les productions professionnelles qui récoltaient le plus de vues. Mais peu à peu, ces dernières ont décliné pour laisser la place au porno dit « amateur », ou « homemade ».  Deux adultes consentants, chez eux ou ailleurs, qui baisent. Pas des acteurs, pas des pros ; de la banalité pure qui met en valeur leurs ébats.

Et encore plus récemment, les JOI ont vu le jour, suivant la tendance de l’amateurisme pornographique qui donne des contenus plus intimistes, plus réels, peut-être même plus psychologiques.

Il n’est donc pas insensé de croire que le consommateur régulier de porno est avant tout dans une recherche de fantaisie. Si au départ il pourra se contenter des maigres scénarios et baises exagérées des prods professionnelles, son intérêt migrera peu à peu vers des contenus moins mis en scènes voire épurés. Des contenus qui certes mettent en avant des nanas moins bonnes, mais dans lesquelles l’on peut plus aisément se projeter et se perdre. Car c’est bien là le but du porno, pas vrai ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *